Ne laissez pas n’importe qui entrer dans votre tête

Une psychothérapie,
c’est une démarche importante dans votre vie. Assurez-vous de consulter un professionnel autorisé par la loi.

La psychothérapie :
maintenant encadrée par la loi

La psychothérapie, c’est sérieux.

N’est pas psychothérapeute qui veut

Il n’y a pas si longtemps encore, il était facile de se prétendre psychothérapeute sans en avoir réellement les compétences. Pourtant, la pratique de la psychothérapie exige des compétences approfondies et une conduite professionnelle rigoureuse. Sans quoi, elle risque de causer des dommages à la personne qui consulte.

Loi 21 : permis d’exercice requis…

En juin 2012, la loi 21 est entrée en vigueur. Cette loi oblige toute personne à détenir un permis pour exercer la psychothérapie : permis de psychologue, permis de médecin ou permis de psychothérapeute.

... pour mieux vous protéger

Cette loi vise à mieux encadrer la psychothérapie et à protéger le public. Elle répond à un besoin exprimé depuis plus de 10 ans par le public ainsi que par les professionnels de la santé mentale et des relations humaines.

La loi oblige toute personne à détenir un permis pour exercer la psychothérapie.

Qu’est-ce qu’une psychothérapie?

La psychothérapie est un traitement psychologique qui vise, entre autres, à soulager une souffrance ou à traiter un trouble comme la dépression et l’anxiété.

Plus précisément, une psychothérapie...

» est un processus qui utilise des méthodes éprouvées scientifiquement et professionnellement.
» vise des changements d’attitude, de comportements, d’habitudes, de manière de penser ou de réagir chez une personne, et ce, afin de lui permettre de trouver des réponses à ses questions, de résoudre des problèmes, de faire des choix, de mieux se comprendre et ainsi mieux vivre.

Quels sont les risques de consulter une personne non autorisée?

Les remèdes miracles n’existent pas

Lorsqu’on se sent mal dans sa peau et vulnérable, il est tentant de chercher une solution miracle qui permettrait de se sentir mieux rapidement. C’est ce que certaines « fausses » psychothérapies proposent.

N’est pas psychothérapeute celui qui ...

Il peut être risqué de consulter une personne non autorisée qui :

» ne possède pas les compétences pour exercer une psychothérapie
» n’est pas soumise à un code de conduite l’obligeant à placer l’intérêt du client ou du patient au-dessus de toute autre considération
» dont la pratique n’est pas surveillée par un ordre professionnel

Plusieurs personnes qui se disent aptes à pratiquer la psychothérapie tentent d’imposer leurs croyances aux personnes qui les consultent.

Croyances versus connaissances : attention!

L’expérience a démontré que plusieurs personnes qui s’improvisent psychothérapeutes s’appuient davantage sur des croyances que sur des connaissances éprouvées. Elles tentent d’imposer ces croyances aux personnes qui les consultent, ce qui peut être troublant et engendrer les problèmes suivants :

» Une dépendance excessive envers la personne consultée
» Un isolement par rapport aux proches qui remettent cette démarche en question
» Une altération de son propre jugement sur ce qui est bon pour soi
» Une augmentation de la souffrance plutôt qu’un apaisement
» L’absence de recours lorsqu’un abus est commis (financier, sexuel, etc.)

Professionnels autorisés : la meilleure voie à suivre

La rigueur exigée des professionnels autorisés par la loi les incite à tenir compte de vos besoins spécifiques, à choisir les interventions qui vous conviennent et, au besoin, à vous référer à un autre professionnel qui pourrait mieux vous aider. Leur priorité : vous aider à améliorer votre état psychologique.

Signes d’une fausse psychothérapie

Comment savoir s’il s’agit vraiment d’une psychothérapie?

Caractéristiques d’une véritable psychothérapie

Une psychothérapie est un traitement psychologique pour une souffrance ou un trouble; elle vise à amener des changements importants chez la personne qui consulte afin de l’aider à mieux vivre.

» Quels que soient les termes utilisés par la personne qui offre ses services, si son activité consiste à effectuer un tel traitement, il s’agit d’une psychothérapie.

Psychothérapie : traitement psychologique pour une souffrance ou un trouble visant à amener des changements importants chez la personne qui consulte.

Indices d’une fausse psychothérapie

Les « fausses » psychothérapies sont parfois difficiles à reconnaître. Cependant, méfiez-vous si la personne que vous consultez :

» ne détient aucun permis l’autorisant à pratiquer la psychothérapie (même si elle est membre d’associations, ce sont les permis qui comptent)
» vous promet des résultats, quel que soit votre problème
» insiste sur ses compétences particulières ou son propre pouvoir
» dénigre le travail des autres, notamment des professionnels
» fait miroiter des témoignages de clients satisfaits
» vous incite à ne pas vous informer en dehors de son propre cercle
» utilise des titres comme « thérapeute de l'âme », « médium », « accompagnateur », « coach de vie », tout en vous offrant notamment un traitement pour un trouble psychologique (dépression, anxiété)
» parle, entre autres, de chakras, d’astrologie, d’ésotérisme, de chamanisme, de rééquilibrement énergétique comme moyens magiques pour traiter un trouble psychologique
» dit que vous avez le plein pouvoir, le potentiel de changer, et que si ça ne fonctionne pas, c’est parce que vous ne faites pas assez confiance, que vous avez de la difficulté à vous abandonner au traitement

Interventions légitimes s’apparentant à la psychothérapie

Il est important de savoir qu’il existe des interventions sérieuses qui s’apparentent à la psychothérapie, sans pourtant y correspondre tout à fait. Ces interventions sont néanmoins reconnues et exercées par des personnes compétentes dans un contexte précis. Dans ces cas, on ne parle pas de « fausse » psychothérapie.

Qui est autorisé à exercer la psychothérapie?

Un permis est exigé

Le professionnel autorisé à pratiquer la psychothérapie doit posséder un permis de psychologue, de médecin ou de psychothérapeute.

Même si la personne ne prononce jamais le mot « psychothérapie », si elle pratique un traitement psychologique visant à transformer votre manière d’être et d’agir dans le but de soulager une souffrance ou une détresse psychologique, la loi l’oblige à se procurer un permis ou à cesser ses activités.

Précisions par rapport au titre

Le titre de « psychothérapeute » ne peut être utilisé seul; il doit être combiné à un titre professionnel ou à un titre de diplôme.

Par exemple :

» « Infirmière, psychothérapeute »
» « Conseiller d’orientation, psychothérapeute »
» « Bachelier en philosophie, psychothérapeute »

Consultez la liste des professionnels pouvant demander un permis de psychothérapeute.

Exceptions :

Les psychologues et les médecins peuvent, s’ils le souhaitent, ajouter le titre de psychothérapeute à leur titre, mais ils n’y sont pas obligés en vertu de la loi.

Une vérification toute simple

Avant d’entreprendre une psychothérapie, vérifiez si la personne détient un permis.

Recherchez un professionnel

Que faire en cas de pratique illégale?

Dans le cas où la personne que vous consultez pratique illégalement la psychothérapie, nous vous recommandons de cesser de la voir et d’en faire part à l’Ordre des psychologues du Québec. L’Ordre prendra les mesures nécessaires pour l’informer de l’existence de la loi et lui demandera de se conformer.

Vous souhaitez trouver un professionnel autorisé dans le but d’entreprendre une psychothérapie?

Recherchez le professionnel en mesure de vous aider dans votre région